Le vol en Wingsuit

Vol en Wingsuit

LE VOL EN WINGSUIT

 

Vol en Wingsuit

Littéralement, une « combinaison avec des ailes », cela vous parle plus ? Les personnes s’élançant dans les airs avec la Wingsuit ont tendance à être comparées à des chauves-souris, ou encore des écureuils ! Cette combinaison spéciale est utilisée par les parachutistes, adeptes de sensations extrêmes. Imaginez-vous, voler dans les airs, longer des falaises, planer avec la possibilité de vous orienter (en maîtrisant certains gestes et quelques positions, on peut piloter tel un petit avion). Non, il ne s’agit pas de supers pouvoirs, mais bien d’une combinaison ultra moderne, de plus en plus performante, au plus près du corps pour plus de légèreté, plus de vitesse et plus de sensations bien sûr.

 

L’histoire du Wingsuit

Le parachutiste américain Clem Sohn est le premier à utiliser des ailes faites de toile, bois, acier, soie… Le but étant d’élargir au maximum la surface de la combinaison afin de ralentir la chute libre et augmenter le mouvement horizontal. De nombreux parachutistes vont lui succéder dans cette expérimentation, et parfois même au péril de leur vie.

En 1994, Patrick de Gayardon invente la Wingsuit, la fameuse combinaison ailée que l’on connaît aujourd’hui : une surface de tissus est présente entre les jambes et sous chaque bras. La nouvelle Wingsuit se gonfle avec la pression de l’air et possède une finesse comprise entre 2 et 3. La finesse étant le rapport entre la portance (la force permettant de se maintenir en altitude) et la traînée. Dans ce cas précis, cela signifie que pour un mètre de chute, 2 à 3 mètres sont parcourus horizontalement. Les derniers prototypes permettent d’atteindre une finesse de 4. Patrick de Gayardon sera le premier à sauter en BASE Jump, équipé de sa propre création. Malheureusement, la course à la « Wingsuit parfaite » va s’arrêter rapidement et tragiquement puisqu’à la suite d’un incident d’ouverture de parachute, il trouve la mort à l’âge de 38 ans à Hawaï. « Certains hommes ont permis, avec leurs inventions, de changer notre façon de vivre. D’autre, notre façon de rêver. » peut-on lire dans le journal italien « Gazzetta dello Sport », rendant hommage à cet homme élu meilleur parachutiste des années 90.

ZOOM sur la combinaison

Les combinaisons sont classées en 3 niveaux. Le niveau 1 s’adresse aux débutants et assure une grande liberté des bras. Le niveau 2 convient aux pratiquants confirmés, et enfin le niveau 3 correspond aux wingsuits de grande surface (l’aile des jambes peut dépasser la pointe des pieds) et permet donc une plus grande rapidité. Parmi les marques commercialisant ces combinaisons, on peut citer Birdman (l’un des premiers fabricants), AlienSuits, Squirrel, TonySuit, Phoenix Fly, S-Fly, Intrudair…

ZOOM sur le saut

Pas de chute libre ! On tombe à environ 80 km/h, donc moins de sensations ? Attendez la suite… la progression vers l’avant est d’environ 250 km/h ! Une vitesse supérieure à celle de la chute libre ! On plane et on vole à ras le sol comme pourrait le faire un oiseau ou un avion. La possibilité de « piloter » est bien réelle. Cependant attention, pour devenir un pro du Wingsuit, il faut accumuler un certain nombre de sauts en parachute. On ne s’improvise donc pas super héros, et même si vous avez sauté une dizaine de fois… vous êtes encore bien loin du compte puisque le niveau 1 exige au minimum 150 sauts, le niveau 2, 170 et le niveau 3, 300 dont au moins 80 avec la wingsuit confirmé. Le niveau technique exigé est assez important, et pour cause, la moindre erreur peut être fatale. Les Jumpers repoussent toujours les limites, comme le montre l’exploit réalisé par Uli Emanuele dans les Alpes Suisse. Après trois années de préparation, il se lance dans un saut extrêmement technique et difficile : passer à travers un trou de 2 mètres de large à plus de 200 km/h. Des images ahurissantes… la fascination se mêle à l’effroi !

De nombreuses marques surfent sur la dimension « dépassez vos limites » en visant une cible assez jeune pour améliorer leur notoriété, rendant ces sports extrêmes encore plus populaires.

Retour vers la page catégorie : Actualités